Témoignage familiale

13. juin, 2013

"La maladie d'Alzheimer n'atteint pas seulement les patients qui la contractent mais également les proches qui accompagnent le malade.
Le maintient à domicile d'un patient d'Alzheimer demande un investissement humain et financier très important.
En parcourant différentes villes et villages à travers toute la France, Lolo souhaite faire prendre conscience que cette maladie n'est pas une fatalité, qu'elle peut arriver à n'importe qui d'entre nous (un membre de sa famille, un ami, un voisin, etc).
L'idée, pour pouvoir récolter des fonds afin d'aider l'association d'Alzheimer, est de mobiliser les gens touchés par cette action en la soutenant par le biais de challenges, tournois ou défis.
La démarche de Lolo sera de contacter les médias pour leur faire part de sa venue en leur expliquant l'intérêt de soutenir cette cause.
Elle sera également de prendre contact avec les différentes mairies, les vélos clubs et autres associations se trouvant sur le passage des différentes étapes qu'il traversera afin que tous puissent se mobiliser.
Ses compagnons de route pour mener à bien cette mission seront fait de beaux paysages et surtout de son vélo sans lequel il ne pourrait intituler son action "Un tour de roue pour Alzheimer".
Il traversera la France en passant par une bonne trentaine de villes étapes mais également quelques cols mythiques.
Cette aventure qui lui tient à coeur ne pourra se faire sans votre soutient.
La route a été ouverte, il ne fait que poursuivre le chemin pour que d'autres suivent ce sillon.


Environ 3800 kms à travers la France avec quelques cols mythiques en solo sans ravito et sans dossard.

Départ le Dimanche 16 juin 2013 à 9h, devant la salle des fêtes de Chorges !

Retour le Vendredi 19 juillet 2013 à 15h, également devant la salle des fêtes de Chorges !

venez tous l'encourager, il le mérite !

"

Citation de LOLO DES MONTAGNES
27. avr., 2013

Je vais vous raconter l'histoire de ma maman, ne pouvant elle-même témoigner étant donné qu'elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Il y a 2 ans en arrière, elle fit une chute et il fallut l'hospitaliser et l'opérer suite à une fracture du col du fémur. Mon papa ne pouvant plus s'occuper de ma maman, car devenant trop difficile, malgré les aides à domicile que j'avais mis en place, nous décidions de la placer dans un établissement médicalisé dans une unité réservé aux maladies cognitives.

Elle faisait 66 kgs avant son opération et au fil du temps, elle magrissait à vitesse grand V, car refusait de se nourrir, ce que l'on appelle "syndrome de glissement" et fini par peser plus que 36 kgs. Les médecins avaient noté dans son dossier "fin de vie" et me disaient qu'il ne lui restait plus très longtemps à vivre, ce dont je n'était pas très convaincu.

Les médecins me disaient qu'il n'y avait pas de solution miracle, qu'il fallait admettre ce fait et s'y préparer. J'ai du insister lourdement pour qu'ils acceptent de la mettre sous perfusion pendant 3 semaines, et moi, de mon côté, j'ai commencé mon travail de soins énergétiques et j'ai placé des pierres lui correspondant sur sa photo. Mon travail s'est réalisé uniquement à distance et un mois après, elle a commencé à remanger petit à petit, à reprendre goût et de ce fait, son estomac a repris forme. Elle reprenait enfin l'appétit.

Les médecins n'en revenaient pas de l'évolution dans le bon sens et n'ont rien compris de ce qui s'est passé.

Maintenant, ma maman mange doucement, mais sûrement, avec plaisir et elle pèse 47 kgs 300 et elle se maintient à ce poids là ! Lorsqu'elle me voit, elle me reconnaît, elle me fait des grands sourires et cela me suffit pour être heureuse, car j'ai réussi à accomplir ce dont je voulais, qu'elle reste en vie le plus longtemps possible et sans souffrance dans la mesure du possible.

Comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras, car il y a toujours des solutions !

Corinne